médiation

 

 

 

 

 

« Tout conflit est l’expression d’un besoin non satisfait »

 

La médiation est un processus volontaire de prévention et de règlement des différends.
Elle s’applique à tous les champs et dans n’importe quel contexte.

Ce processus suppose que les personnes impliquées, qui souhaitent résoudre leur conflit par d’autres voies que les procédures judiciaires, s’efforcent de rétablir le dialogue, pour trouver, ensemble, une solution à leur situation.

Au cours de ce processus, le médiateur, facilitateur de dialogue, est un tiers, indépendant, impartial, lié par le secret professionnel, qui met ses compétences et ses techniques au service des participants.
Sans les influencer, sans jugement et dans le respect de chacun, il les accompagne vers leur propre solution.

 Philippe Jakout, médiateur

Pendant plus de vingt ans, gérant de la SPRL ROSACE, Philippe Jakout a mené une activité d’architecte indépendant et d’agent et expert immobilier, dans le domaine général de l’architecture, de la construction et de l’immobilier.

Etant régulièrement confronté à des différends entre parties, dont l’essentiel de l’enjeu restait pour la plupart du temps non dévoilé, non résolu, il a souhaité acquérir d’autres outils pour tenter de dénouer autrement et de manière plus durable les conflits qui souvent nous opposent à nos semblables.

C’est donc de manière évidente que cette démarche l’a mené vers la médiation. Une formation auprès de bMediation a débouché sur un agrément en tant que médiateur.

Domaines : matières civiles et commerciales.
Lieu : 95 rue de la Brasserie à Ixelles, près de la place Flagey.

 

Vous êtes accueillis sans jugement, parti-pris ni préjugés, dans la plus parfaite confidentialité et dans le respect de chacun des participants.

 

 

CONTACT sans engagement

02.335.50.50

0478.33.11.26

Fax : +.32.(0)2.537.84.48

WhatsApp : +.32.(0)478.33.11.26

Viber : +.32.(0)478.33.11.26

Skype: rosace.sprl

jakout@rosace.eu

 

 

 

Site en travaux

 

ACTIVITÉS / EVÈNEMENTS


Comme l’explique de manière complète et très bien documentée la COMMISSION FÉDÉRALE DE MÉDIATION[1], le mot médiation recouvre des réalités très différentes : ce concept est aussi souvent employé que mal défini.
À titre d’exemple, les médiateurs auprès des entreprises publiques, le médiateur fédéral, les médiateurs en matière pénale, les médiateurs de dettes règlent des litiges de manière bien différente de celle prévue par le Code judiciaire.

La médiation que nous visons est un processus volontaire et confidentiel de gestion des conflits par lequel les parties recourent à un tiers indépendant et impartial, le médiateur.
Son rôle est d’aider les parties à élaborer elles-mêmes, en toute connaissance de cause, une entente équitable qui respecte les besoins de chacun des intervenants.


La médiation est probablement une des formes les plus anciennes et les plus naturelles de résolution de conflits.
Chacun d’entre nous est sans aucun doute déjà intervenu à plusieurs reprises comme médiateur sans même s’en rendre compte, par exemple en réglant une dispute.
La médiation dans le sens de la loi du 21 février 2005 et exécutée par des professionnels, assure la sécurité juridique des engagements y afférents.

 

Semaine de la médiation 17-21 octobre 2016

 

 

SUGGESTIONS DE LECTURE

 

« La médiation à l’usage des professionnels de la construction » ;
Vincent Borie ; Eyrolles éd. ; 2017 ; www.editions-eyrolles.com

 

 

LIENS

 

bMediation
Union Belge des médiateurs Professionnels
Communication non violente

 

 

Médiateur Membre CIBEX n° 113 Membre IPI n° 503 292 Membre UBMP n°2017/124 Membre IEXPJ
ROSACE SPRL
 │ 95 rue de la Brasserie │ B-1050 Ixelles
 TVA BE 0443.511.714 BE87 0682 3377 6794 │ GKCCBEBB

 

 

 

 



[1]  A propos de la CFM

La loi du 21 février 2005 a inséré une nouvelle et septième partie au Code judiciaire (art 1724 à 1737 C.J.) dans laquelle les principes généraux de la médiation sont expliqués, tant pour la médiation judiciaire (une médiation le juge désigne un médiateur durant une procédure déjà en cours) que pour la médiation volontaire (une médiation à l’initiative des parties avant, pendant ou après une procédure juridique).

Le législateur a confié le rôle de gardien du développement et de la qualité de la médiation à la Commission fédérale de médiation en tant qu’organe central. Cette Commission fédérale de médiation est constituée d’une commission générale au pouvoir de décision et de trois commissions spéciales qui rendent des avis dans les divers domaines d’application de cette loi: matière familiale, matières civile et commerciale, et matière sociale.

Le Ministre de la Justice met à la disposition de la Commission fédérale de médiation le personnel ainsi que les moyens utiles à son fonctionnement.

Pour plus d'information vous pouvez consulter le lien suivant.